SUCRE-SALE

SUCRE-SALE

    TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Partagez

    Invité
    Invité

    TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Invité le Dim 24 Juil - 17:56

    bancale c'est pas grave, bancale c'est très bien
    mais tiens moi à distance de mes désirs mesquins


    Êtes-vous plutôt sucré ou salé ?
    Les fumeurs préfèrent le salé. Ceux qui fument ou boivent de l’alcool sont en effet beaucoup plus attirés par le salé. Et là, l’explication est physiologique. "Ces personnes vont exprimer une plus forte attirance pour ces aliments étant donné qu’ils ont besoin de davantage d’aliments pour percevoir le goût". Enfin ça on s'en fiche clairement, le résultat reste le même.

    Quel est votre plateau télé idéal ?
    Une charmante brune ? Non plus sérieusement brune, blonde, rousse tu t'en moque. Ah pardon, ce n'était pas la question. Des tartines variées restent ton petit penchant devant un bon film, le jour où une femme l'aura compris, elle aura tout compris, vraiment.

    C'est l'anniversaire de votre rencontre, que prévoyez-vous ?
    Tu oublies la date. Du moins tu fais semblant, tu préfères la décevoir pour mieux lui faire plaisir par la suite quand elle s'y attendra le moins. Eh oui, tu n'es pas qu'un salaud.

    Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. A quoi ressemble le votre ?
    A des cornichons. Les baisers d'une jolie fille sont comme les cornichons. Dès qu'on arrive à en attraper un, les autres suivent sans difficulté.

    C'est la pause déjeuner, qu'avez-vous emporté ?
    Une bonne salade de semoule épicé, oui ce n'est pas comment pour un homme mais tu aimes alors qu'importe. Bien qu'un Big Mac ne fasse pas de mal de temps en temps.

    Quel est votre plat favoris ?
    Oh, tant que ça se mange ça te va, tu n'es pas bien compliqué enfaîte.

    Que pensez-vous des régimes ?
    C'est une blague ?

    Êtes-vous allergique à un aliment ?
    Le lait, un véritable calvaire.

    La cuisine du monde, ça vous fait saliver ou ça vous fait reculer ?
    Tu aimes cuisiner et ça se voit, entre l'homme ou la femme aux fournaux c'est toi, aucun doute là dessus, quoi que... Une femme qui cuisine c'est plutôt joli à voir, en tirant la situation à son avantage.

    Le bio, c'est tendance ou c'est ringard ?
    Tu t'en moque royalement, bio ou non, tant que c'est dans ton frigo tu le manges.

    La grande cuisine, ça vous plait ou vous préférez la cuisine plus familiale ?
    Contrairement à ce que l'on pourrait penser tu es plus repas intimes, les grands restaurants c'est bien sympa mais ça casse le charme, tu ne peux pas faire ce que tu veux au moment voulu.

    Des amis débarquent dans moins d'un quart d'heure, vous ouvrez une boîte de conserve ou allez au restaurant ?
    Une boîte de concerve ? C'est quoi ce truc ? Tu en as trop mangé petit, maintenant c'est fini.
    © vieux frères.


    Idée de lien
    Disponible


    ♂♀ Collège(s) : à approfondir sur le tas !

    ♂ Meilleur ami : à approfondir avec l'histoire de la personne qui souhaite prendre ce lien mais évidemment il parle de lui-même !

    ♀ Meilleure amie : à approfondir avec l'histoire de la personne qui souhaite prendre ce lien mais évidemment il parle de lui-même !

    ♂♀ Plus grand(e) Rival(e) : Tu es comme lui et c'est ce qui vous rapproche. Que le lien soit positif ou négatif vous êtes plus ou moins en compétition, sur quel sujet ? Tout. Vous vous affrontez constamment comme des gamins et souvent pour des broutilles et cela depuis des années. Une trêve ? Et puis quoi encore.

    ♀ Demoiselle inconnue : Tu es apparue comme une lumière, alors que tu bossais elle est arrivée vers toi, t'as souris puis elle a tracé son chemin sans même répondre à ce sourire niais que tu avais au visage. Elle était canon, et elle ne t'a porté aucune attention. Elle te résiste et c'est ce que tu aimes, enfin elle te résiste... C'est plutôt ce qu'elle essaie de te faire croire mais en réalité tu lui plais aussi, tu le sais mais tu aimes ce petit jeu entre vous. Se faire désirer c'est ce que tu aimes mais évidemment il ne faut pas que cela dure trop longtemps.Tu ne sais rien sur elle. Et si les choses commençaient à prendre de l'ampleur ?

    ♀ Déesse Freyja : Tu étais resté bloqué sur ses cheveux et son sourire d'ange mais tu ne savais pas qu'elle était le diable en personne. Tu ne savais pas qu'elle allait te briser à ce point. C'est fou comment elle a pu te détruire en peu de temps avec un "je veux que l'on arrête.". Tu l'aimais comme un fou, c'est certain et elle t'a laissé sans vraiment d'explication. C'est depuis elle que tu es devenu un connard en amour, tu n'as plus de nouvelle d'elle mais tu n'es pas à l'abri de la revoir un jour... Comment vas-tu réagir ? Tu seras troublé certes, mais pourras-tu résister ?

    ♂♀ ami(e)s (illimité), ♀ ex-conquête (0/4), ♀ flirt actuel (0/4), ♂ frère d'âme (0/2), ♂♀ compagnon de bar (0/3), ♂♀ Protection (0/2), ♂♀ rival(e)s (0/4) /!\ Ces liens sont à approfondir évidemment, ils servent juste de "base", il est aussi possible d'en cumuler quelques uns !



    Dernière édition par Oscar Lehmann le Dim 24 Juil - 18:56, édité 6 fois

    Invité
    Invité

    Re: TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Invité le Dim 24 Juil - 17:56



    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.




    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

    Invité
    Invité

    Re: TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Invité le Dim 24 Juil - 17:57



    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.




    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
    Prénom Nom
    un mot
    Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit. Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans.Elle chante, elle chante, la rivière insolente qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde. Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie. Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.
    avatar
    Gaël Quenot
    Membre aux petits oignons
    Membre aux petits oignons

    Bonjour, j'ai écrit : 627 messages depuis que je me suis inscrit, le : 30/07/2016
    Célébrité : Daniel Andrew Sharman, cette beauté divine...
    Multi-compte(s) : Pas encore skyzo mais peut-être un jour, pourquoi pas !
    Activité(s) : Coiffeur dans un salon, ce n'est pas le métier rêvé mais bon...

    Re: TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Gaël Quenot le Jeu 4 Aoû - 1:58

    Moi ? J'ai une petite question : ton gars est juste tatoueur ou il peut être perceur aussi ? Si tel est le cas tu peux être le perceur qui m'a... percé la langue il y a quelques temps de cela (j'ai pas donné de date donc ça peut être n'importe quand). Après à voir ce que ça peut donner entre nos deux gars, je t'avouerais j'ai besoin de tout en liens donc si tu veux un bon pote je peux l'être aussi haha !


    _________________
    Gaël Quenot
    « C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité. »
    avatar
    Anaïs Carvennec
    Administrateur en robe des champs
    Administrateur en robe des champs

    Bonjour, j'ai écrit : 288 messages depuis que je me suis inscrit, le : 21/06/2016
    Célébrité : Crystal Reed
    Multi-compte(s) : Sophie, Marion, Thomas et Jeanne
    Activité(s) : Professeur de danse

    Re: TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Anaïs Carvennec le Sam 6 Aoû - 11:24

    Moi
    Bon, c'est surtout pour Maëlle que je demande, vu qu'elles sont dans la danse toutes les deux


    _________________

    Anaïs Carvennec
    ucu ⊹ Texte en construction. (by anaëlle)

    Contenu sponsorisé

    Re: TO BED OR NOT TO BED - oscar.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 25 Avr - 12:21