SUCRE-SALE



 

 :: Douce France :: Région Bretagne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Gayce#1] Un merci ne sera jamais suffisamment fort...

avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Mar 30 Aoû - 23:52
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

La drogue est sans nul doute la pire chose que l'homme a pu créer sur cette Terre et je ne sais que trop bien de quoi je parle parce que j'en créer et j'en vends par la même occasion. Bon, je tiens quand même à le préciser ce n'est aucunement une fierté pour moi, au contraire c'est plutôt une honte, un malaise intense pour moi parce que oui la drogue c'est mal. Depuis toutes ces années que j'en vends je sais parfaitement de quoi je parle. J'ai commencé j'avais dix ans et désormais j'en ai vingt-cinq. Quinze ans, quinze ans que je bousille des vies en vendant ces merdes, ces cachetons, cette poudre, ces tubes à cancer, ces champignons et j'en passe. Aucunement mon intention de détruire des vies, si je fais ça c'est uniquement pour ma survie et celle de Sandra, je pense que nous aussi nous méritons de vivre normalement. D'avoir un toit au-dessus de nos têtes et de vivre convenablement. Surtout elle en fait, elle n'a que quinze ans, elle va en avoir seize sous peu c'est vrai mais bon c'est une gamine en soit, une gamine qui mérite de vivre comme toutes les adolescentes qui existent sur cette Terre. Moi en tout cas c'est comme ça que je vois les choses et pour le cas présent je ne compte pas changer d'avis, vendre cette merde ça nous permet de vivre convenablement et bon ça me convient. Après c'est vrai je me sacrifie encore une fois pour elle mais ce n'est pas spécialement une mauvaise chose, au contraire, je le fais volontiers quand il s'agit d'elle. Maintenant c'est vrai il ne faut pas que je recommence à prendre de cette merde parce que franchement plus j'y pense et plus je me dis que j'aurais pu mal finir. Ce matin je me réveille dans des draps propres, dans une chambre plutôt classe et grande et je me rappelle de tout, de Gavin ce type vraiment magnifique physiquement qui m'a conduit jusque chez lui, de ce qu'il m'a ordonné de faire hier soit de ne pas faire de bruit... Puis surtout de son aide franchement tout ceci je ne l'oublierais jamais, c'est certain. Il aurait pu se passer tout hier, j'aurais pu tomber sur un détraqué qui m'aurait agressé, tué ou encore violé ou racketté, peu importe, tout ceci aurait pu être possible mais non la chance est tombée sur moi et je suis tombé sur ce grand homme et ça concrètement jamais je ne l'oublierais. Doucement alors tandis que j'acquiesce à cette pensée j'enfile mes vêtements de la veille que j'avais retiré avant de me mettre au lit gardant juste sur moi un boxer. Puis je sors de la chambre me demandant où se trouve Gavin, je vois sur mon portable qu'il est tout juste neuf heures, je décide donc de ne pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller son enfant juste au cas où si jamais elle dort encore... Arrivé dans le salon je fixe les divers alentours tout en me mordillant la lèvre inférieure. « Gavin ? » Murmurais-je doucement juste pour voir s'il est par là ou non.. Ben oui je ne veux pas lever la voix trop haut je n'ai pas envie d'être la cause du réveil de son enfant et qu'il me gueule dessus ce qu'il aurait raison de faire d'ailleurs...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Jeu 1 Sep - 18:06
La soirée de la veille avait été pas mal plus mouvementée que je ne l’aurais cru dans un premier temps. En effet, en sortant de ce fameux évènement auquel j’avais été invité, un tantinet embêté par la tournure que celui-ci avait pu prendre, jamais je n’aurais cru qu’en route vers ma voiture, dans cette allée sombre, j’allais retrouver un jeune homme que j’avais déjà vu précédemment, dans ma boutique, dans un état que je considérais plus que misérable, un état dans lequel je m’étais retrouvé trop de fois pour rester indifférent. Par contre, plutôt que de lui cracher au visage et le laisser dans son malheur, j’avais décidé, sans m’expliquer pourquoi, de profiter du fait que Skylar ne serait pas à la maison pour la nuit pour le ramener chez moi, le faire dégriser un peu par de vieilles méthodes que j’avais employées trop de fois précédemment, et le laisser dormir dans la chambre d’amis. Ensuite, j’étais allé dormir à mon tour, sans toutefois vraiment trouver un sommeil paisible. Pourquoi ? Parce que je savais qu’au fond, j’avais bien fait de ne pas l’abandonner à son sort, mais pourquoi lui ? Pourquoi je n’étais pas en paix avec moi-même par rapport à ça ? Ça, je ne saurais malheureusement l’expliquer. La nuit fut donc courte, et surtout brusquement interrompue par des chouinements provenant de la chambre de Dakota, que j’avais entendus par l’intermédiaire du baby phone qui était toujours allumé pendant la nuit dans ma chambre. Sitôt, je me levai, me rendant au chevet de ma petite princesse qui, en fait, était tout simplement réveillée, prête à commencer sa journée. Le simple spectacle de la voir souriante dans son berceau, les bras tendus en ma direction, me donna l’aplomb nécessaire pour oublier toute fatigue, tout souci, et la prendre dans mes bras pour l’emmener à la cuisine afin de lui donner son premier boire de la journée. Oubliant involontairement la présence de Jayce pendant un instant, je la gardai assise contre moi tandis qu’elle buvait sa bouteille de lait seule, comme une grande, me faisant penser encore et toujours à quel point elle poussait rapidement, beaucoup trop à mon goût. Bientôt, elle aurait un an, alors que j’avais l’impression que c’était hier que je la tenais dans mes bras pour la première fois. Plus encore, maintenant, il n’était pas question de la remettre au lit suite à son premier boire. Non; Mademoiselle était à l’âge de prendre un petit-déjeuner, comme tout le monde. Et moi, en tant que père, je devais répondre à ses besoins et caprices. Dans la cuisine, je l’installai sur sa chaise haute, la laissant jouer avec une petite peluche tandis que je lançais la machine à café, sortant ensuite les céréales préférées de Dakota pour lui en préparer un bol avec quelques fruits pressés à l’intérieur. Tandis que je m’affairais à cela, j’entendis soudainement une voix appeler mon nom, une voix qui ne ressemblait pas à celle de ma fille ou de Skylar. Sitôt, je me retournai, comme si je me rappelais soudainement la présence du jeune homme. Sachant à présent que tout le monde était réveillé, je ne me gênai pas pour dire d’une voix claire :  « Je suis à la cuisine. » avant de reprendre mon activité, comme si je voulais là me donner quelques instants de plus pour reprendre une certaine contenance et faire face à Jayce, parce que pour tout dire, je ne savais pas comment les choses pourraient se dérouler, et sur le coup, c’était plutôt déstabilisant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Sam 3 Sep - 14:04
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Reconnaissance. Voilà quelque chose de très important à mes yeux, parfois il faut savoir remercier les gens autour de nous, les remercier pour ce qu'ils font pour nous. De temps en temps on ne peut pas s'occuper de nous-même tout seul comme un grand, moi en tout cas ce fût mon cas hier et franchement si Gavin n'a pas été là je ne paye pas cher ce qu'il me serait arrivé. Il est clair que quand on est sous l'effet d'un stupéfiant il peut se passer tout et n'importe quoi et franchement intérieurement je béni cet homme d'avoir marché par là à ce moment précis et de m'avoir sauvé la vie. Autant, au fond de lui-même il ne devait pas en avoir très envie, cela se voyait sur son regard qu'il était énervé par mon attitude du moment et franchement cela m'embête beaucoup. Pour le coup ce soir-là j'ai merdé totalement, j'ai mis Gavin contre moi et franchement c'était la dernière chose que je voulais, pourtant je suis quand même ici, chez lui, dans sa demeure à essayer de me remettre sur pied ce qui est heureusement le cas après l'excellente nuit de sommeil que je viens de passer. Toutefois c'est vrai à peine ai-je pensé à ceci que je pense immédiatement à Sandra qui doit s'inquiéter de ne pas me voir à la maison, je décide donc d'allumer mon téléphone et effectivement j'ai plusieurs SMS donc un appel manqué, je jure intérieurement, me maudissant de ne pas l'avoir prévenue. « Coucou ma puce. Excuse moi de ne pas t'avoir prévenu, je vais bien, je suis chez un ami. Pardon, pardon j'ai complètement zappé de te prévenir. » Envoyais-je tout en soupirant de lassitude. Je déteste mentir à Sandra cependant je n'ai pas le choix, si je lui dis la vérité je sais très bien qu'elle sans nul doute m'en vouloir de lui avoir caché la vérité sur mon métier pendant tout ce temps. Quoi qu'il en soit, pour le cas présent je me contente de chercher Gavin dans son immense maison qui me semble être plutôt un château en définitive ou un manoir. Arrivant dans un lieu que je reconnais immédiatement comme étant le salon je souris rassuré de reconnaître un endroit et j'appelle Gavin sans pour autant faire trop de bruit. Quelques petites secondes après je l'entends me dire où il se trouve, je file alors jusqu'en direction de la voix sans pour autant être vraiment sûr de l'endroit où je me rends. Après quelques petites secondes à chercher je finis par trouver la cuisine et découvre Gavin et sa petite fille dans la pièce. En voyant la petite je ne peux m'empêcher de sourire. « Bonjour. » Lâchais-je d'une voix douce tout en fixant autant Gavin que sa petite fille qui est tout simplement magnifique. Elle lui ressemble d'ailleurs.. Beaucoup...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Mer 7 Sep - 21:59
Les quelques secondes de sursis que je pensais avoir pour prendre une certaine contenance et adopter un air plus naturel passèrent si rapidement qu’au bout du compte, j’eus l’impression de ne pas avoir adopté quelconque attitude convenable pour la situation. Après, restait à voir si c’était parce que je ne les avais pas utilisées à bon escient ou bien parce que j’avais oublié pendant un instant que même si la maison était très grande, si jamais Jayce pouvait m’entendre de là où il se trouvait, c’était qu’il n’était pas relativement loin, ce qui était logique. En effet, si les chambres étaient plutôt distancées, puisque très grandes, isolées, parfaites pour avoir un peu d’intimité, les pièces principales, elles, se rejoignaient toutes, faisant en sorte que ce n’était pas difficile de se voir entre la cuisine, la salle à manger et le salon par exemple. Voilà pourquoi ce ne fut pas si long avant que Jayce apparaisse dans la cuisine et que moi, je me vois obligé, en quelques sortes, de lui servir un sourire quelque peu timide accompagné d’un  « Bonjour. » pour répondre au sien. Puis, comme si c’était là la chose la plus normale à faire - et pour moi, c’était le cas - je terminai de préparer les céréales de Dakota, attrapai une petite cuillère, et je me dirigeai sur le plan de travail non loin où elle était installée dans sa chaise. Voyant soudainement que son attention était entièrement portée sur son premier repas de la journée, je ne la fis pas attendre plus longtemps, lui donnant tout de suite une première cuillère de ses céréales. Pour autant, je n’oubliai pas la présence de Jayce, comme je le prouvai en lui mentionnant:  « Tu veux du café ? J’en ai mis en route. Il y a du jus aussi dans le frigo. » Puis, tandis que la petite était en train de manger avec sa main un fruit que j’avais mis dans son bol et que j’avais décidé de lui laisser sans ustensile, surtout pour son petit plaisir, je me permis de finalement regarder le jeune homme plus attentivement, probablement pour la première fois depuis qu’il était apparu dans la cuisine. Sans trop réfléchir, je lui fis, avec un petit sourire à la fois timide et amusé:  « T’as une meilleure mine qu’hier, en tout cas. », réalisant à ce moment précis qu’au final, ce n’était pas si compliqué que ça, faire la conversation. Enfin, je m’en tenais à des choses bien simples pour le moment, et j’étais parfaitement conscient que ça ne pourrait pas toujours être ainsi, mais je préférais de loin être en mesure de m'en sortir de cette façon pour le moment plutôt que de jeter un malaise dès le réveil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Sam 10 Sep - 13:47
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Il est clair qu'en vue de ce qu'il s'est passé hier je ne m'attendais pas à ce que Gavin me serre dans ses bras ou me dise combien il est heureux de me voir. A la limite je pense que s'il avait réagit de cette manière ça m'aurait choqué. Je sais, je sais il m'en faut très peu pour être choqué, mais, vraiment s'il aurait agit de cette manière j'aurais été profondément choqué. Bon j'aurais apprécié aussi parce que je dois bien reconnaître que l'homme me plaît énormément. Faut dire ce qui est il est vraiment très beau comme personne et je ne parle pas seulement de son physique je parle aussi de ce qu'il a dans la tête. Gavin est venu à moi hier et m'a sans nul doute sauvé la vie, me sortant de cette merde dans laquelle j'étais sans même se soucier de quoi que ce soit. Hier, il a fait ce que peu de gens auraient fait et c'est entièrement normal, de base je peux comprendre parfaitement que croiser dans la rue un type raide défoncé cela n'enchante pas grand monde. C'est entièrement normal, je ne jugerais d'aucune manière les gens qui préfèrent tracer leurs routes plutôt que de s'arrêter pour essayer d'aider la personne. Maintenant c'est vrai je suis plus que reconnaissant envers Gavin d'avoir agit de cette manière parce que s'il ne l'avait pas fait j'ignore où je serais en cet instant précis et cette simple pensée me fait terriblement peur. Cessant alors d'y penser je reporte finalement mon attention sur ce bel homme ainsi que sur sa charmante fille qui lui ressemble beaucoup, du moins, de mon avis. Puis lorsque je vins à entendre les mots de Gavin quant à une éventuelle boisson pour commencer la journée j'acquiesce bien qu'il ne le voit pas vu qu'il est occupé à nourrir sa fille. « Je veux bien du jus oui... Merci.. » Répondis-je tout en fixant l'homme qui est de dos face à moi. C'est plus qu'intimidant d'être dans sa demeure en cet instant et de ne pas savoir précisément ce que je dois faire. Après tout, c'est ultra grand j'ai même la vague impression que c'est un manoir ou encore un château, il a tellement de fric que ça ce type ? Impressionnant... Pourtant, tandis que je suis face à lui alors qu'il se retourne en me balançant une petite phrase quant à mon visage je souris et baisse la tête reconnaissant. « Oui... C'est vrai... Merci beaucoup.. Pour tout ce que vous avez fait pour moi hier... » Lâchais-je d'une voix douce tout en gardant la tête baissée quelque peu mal à l'aise quant à tout ceci. Oui, la situation est intimidante pour moi parce qu'il doit penser que je suis un junky alors qu'en fait... Pas du tout. Au contraire, je suis la personne qui fournit les camés en temps normal, mais ça franchement il l'ignore et c'est tant mieux...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Mar 13 Sep - 21:59
Jayce ayant opté pour le jus plutôt que le café, ce fut sans mot dire que j’acquiesçai et que je me rendis au frigo une nouvelle fois pour le servir. Après tout, que pouvais-je lui dire ? Que ce serait mieux pour lui de prendre un café bien serré, sans lait, sucre ou quoi que ce soit du genre histoire de le réveiller bien comme il faut ? Même si c’était là mon avis, j’étais bien mal placé pour lui dire, parce que même si je connaissais les trucs pour dégriser après une consommation, je ne pouvais pas lui imposer comme je l’avais fait la veille, sachant qu’il semblait aller mieux et que là, il avait certainement repris ses esprits suffisamment pour faire ses propres choix. J’en eus d’ailleurs la preuve où peu de temps après que j’aie constaté qu’il allait mieux, il décide de me remercier pour hier soir, ce que j’avais fait, c’est-à-dire l’obliger à rentrer chez moi, dégriser, dormir en ces lieux. Et ça, il le fit alors que j’avais terminé de lui servir son jus d’orange, et cela fit en sorte que malgré moi, plutôt que de lui donner directement dans sa main, je préférai le déposer sur le plan de travail, devant sa personne, comme si soudainement, je craignais tout contact physique. Peut-être que c’était ça, au fond, je ne le savais pas trop, parce que pour le coup, je devais avouer que j’étais quelque peu en panique. Enfin, pas au point de prendre la fuite, péter un câble ou quelque chose du genre, mais surtout parce que je savais que la consommation de drogue était encore pour moi un sujet délicat, et que là, nous étions en train, en quelques sortes, de s’en approcher. Pour tout dire, même si j’avais tenté de retarder le sujet, j’avais l’impression que cela venait trop rapidement malgré tout, à mon plus grand désarroi. Histoire de ne pas m’aventurer sur une pente glissante, je me contentai, au final, de simplement dire:  « C’est rien. » comme ça, sans développer de quelconque façon. Puis, je reportai mon attention sur Dakota pendant un moment, histoire de lui donner une nouvelle bouchée de ses céréales qu’elle réclamait avec enthousiasme, inconscience de la conversation tendue qui se déroulait, de tout ce qui me tourmentait. Franchement, c’était mieux comme ça, et j’étais content qu’elle ne semble pas s’en soucier une seule seconde. Elle était jeune pour ça, je le savais, mais quand même, pour le coup, cela me rassurait même si clairement, ça ne savait m’aider. En venant à la conclusion qu’au bout du compte, je n’étais pas encore prêt pour cela, avoir des explications, un truc du genre, je détournai légèrement le sujet en regardant Jayce et en lui demandant:  « Tu veux quelque chose à manger ? » en me retenant encore une fois de lui dire qu’il valait mieux qu’il mange, parce que ce serait revenir sur le sujet que justement, je ne me sentais pas d’attaque à aborder, pas avec lui, et ça, je ne saurais dire pourquoi, ce qui rendait la chose encore plus frustrante à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Ven 16 Sep - 20:39
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Je suppose qu'après qu'il m'aie vu dans cet état il doit se dire que je ne suis qu'un vaurien, un petit con qui a sombré dans la pire des merdes alors qu'en définitive je ne suis rien de tout ceci. Enfin si, je suis un dealeur mais certainement pas un camé, nan, je ne touche pas à la drogue, je la créer, je la vends mais je n'y touche que très rarement. Lorsque j'y touche c'est uniquement un petit joint et ça, à la limite ce n'est clairement pas le truc le plus puissant que je vends. Quand je vois dans ma chambre tout ce que j'ai niveau drogue j'en vins à me dire que je n'ai pas trop poussé le bouchon hier, à la limite mis à part toucher à un petit joint je n'ai pas fais grand chose. Moi, en tout cas c'est ce que je me dis, ou tout du moins, c'est ce que j'essaye de me dire pour ne pas me sentir trop mal en cet instant. Parce que oui, mal je le suis au fond de moi, mal parce qu'au fond ce gars me plaît énormément et que, même si je n'assume pas du tout ce que je suis c'est à dire un homosexuel et bien je ne peux refouler ce que je ressens vis à vis de lui. Gavin, lorsque je l'ai vu mon cœur a battu la chamade, un sentiment que je n'oublierais jamais parce que c'est la première fois que j'ai ressenti une telle chose. D'habitude lorsque je vois un type qui me plaît je me dis qu'il est mignon et puis c'est tout, ça s'arrête là en fait. Là, ce fût beaucoup plus intense, en vérité je sais ce qu'il m'est arrivé et je me suis senti très mal à l'aise de ressentir une telle chose. Un coup de foudre, oui j'ai vécu un coup de foudre et aussi surprenant que cela puisse paraître et bien c'est d'autant plus frustrant parce que maintenant je suis totalement convaincu que c'est impossible. Tout d'abord parce qu'il est papa donc forcément il aime les femmes et en plus de cela parce que même s'il aurait éventuellement pu être intéressé par les hommes voir un drogué ça l'aurait stoppé net. Grimaçant alors à cette pensée tandis que je pose mon regard sur lui alors qu'il me demande si je souhaite manger un truc, je rougis légèrement me sentant mal à l'aise à l'idée de m'imposer autant chez lui... « Je... Je ne veux pas abuser non plus de votre hospitalité Gavin... Je veux pas vous dérangez ou ... Autre chose... Fin... Voilà... » Répondis-je finalement tout en baissant la tête mal à l'aise alors que j'attrape le verre de jus de fruits qu'il a dépose non loin de moi précédemment et sirote mon verre. « Merci pour le verre... Il est très bon votre jus... » Lâchais-je finalement d'une voix mal à l'aise tandis que je me concentre sur mon verre certainement pas prêt à affronter son regard ou sa personne tout simplement...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Mar 20 Sep - 14:54
Je ne saurais pas expliquer pourquoi exactement, mais je me montrais très souvent agacé par les gens qui profitaient d’un peu tout puis, qu’à la fin, quand on leur proposait quelque chose, refusaient sous prétexte de ne pas vouloir abuser de leur hôte. Dans le cas présent, alors que Jayce venait de passer la nuit chez moi, que je l’avais aidé à dégriser la veille et tout ce qui venait avec, je trouvais cela légèrement embêtant de l’entendre me dire qu’il ne voulait pas « abuser davantage ». Enfin, je savais que dans ce cas, ce n’était fort probablement pas une habitude prétentieuse. Plus encore, je me doutais bien que cela avait quelque chose de vrai, compte tenu qu’en vérité, c’était moi qui l’avait poussé à venir dans ma demeure la veille. J’aurais très bien pu le déposer chez lui également, peut-être n’aurait-il rien dit vu l’état dans lequel il était. J’avais pris cette décision seul, sans être capable de m’expliquer pourquoi encore ce matin. Peut-être pour cela, je devais lui laisser le bénéfice du tout, mais il y avait encore quelque chose qui me chicotait. Au final, je décidai que pour mon bien-être, et aussi indirectement pour celui du jeune homme, je n’allais pas garder ça pour moi, alors j’ajoutai:  « Tu ne vas pas partir sans rien manger, quand même… » d’un ton encore courtois, mais un peu plus autoritaire, comme si limite je lui disais que si jamais il ne mangeait pas, il n’allait pas être bien par la suite. D’une certaine façon, c’était la vérité, vu qu’il devait compenser pour l’état dans lequel il s’était mis la veille. Mais qui étais-je pour le lui imposer en vérité ? Je ne savais pas trop, j’étais quelque peu perdu de ce côté. Et le pire dans tout ça, c’était que je ne savais même plus sur quel pied danser, en vérité. Oui je voulais son bien, mais pourquoi en fait ? Pourquoi étais-je en train de venir en aide à quelqu’un alors que cette personne représentait ce que je fuyais depuis maintenant dix ans, en gros ? Pourquoi lui ? Pourquoi étais-je même troublé à cette idée, alors que normalement, donner aux autres, de quelconque façon, c’était une des choses que je faisais le mieux ? Et pourquoi cela me troublait tellement alors que je ne l’avais vu qu’une seule fois par le passé ? Clairement, il me faudrait que je réfléchisse à tout cela, parce que sinon, je ne pourrais pas supporter le fait d’agir aussi impulsivement alors que cela ne me ressemblait pas, comme je le fis à nouveau dans l’immédiat, quelques secondes après avoir réalisé que peut-être je poussais un peu trop sur cette question de petit-déjeuner. Quelques instants après mon premier propos, je haussai les épaules et je dis:  « Enfin, c’est comme tu veux… » me laissant seulement aller à un petit sourire nerveux au moment où il vint à me remercier pour le verre de jus, commentant celui-ci à la positive. Puis, sans m’expliquer pourquoi, j’en vins à lui dire:  « Fraîchement pressé, c’est ça le secret. » en réalisant bien rapidement que c’était stupide, que fort probablement le jeune homme ne voulait rien savoir de cela et que pour le coup, je paraissais extrêmement pompeux. Jugeant que là, c’était peut-être une bonne idée de me taire, je regardai de nouveau ma fille, prenant la cuillère pour nettoyer les quelques céréales qui trainaient autour de sa bouche afin de les lui redonner, puis la faire continuer à manger avec autant d’appétit que précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Jeu 22 Sep - 13:56
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Bien sûr, je suis parfaitement conscient qu'en cet instant j'ai plus qu'abusé de l'hospitalité de Gavin et tout ceci me dérange au plus haut point. Je ne suis pas du genre à m'imposer dans la vie d'une personne et encore moins à squatter chez cette personne. Honnêtement ce n'est pas mon truc du tout d'agir de la sorte et pour le coup je dois bien avouer que me retrouver dans une telle situation en cet instant précis disons que c'est un peu délicat pour moi. Je ne veux pas le déranger et puis il y a sa petite avec lui en plus ce qui est d'autant plus intimidant pour moi. J'ai craqué sur un type qui est marié et père de famille, pas de doute il aime les femmes ou plutôt il aime une femme en particulier, je n'aurais jamais une seule chance avec lui, c'est tout bonnement impossible. Pourtant, je suis quand même un grand rêveur alors si c'est impossible qu'il se passe quelque chose dans la journée et bien il se passera quelque chose dans la nuit pendant que je dormirais c'est à dire dans mes rêves. Quand je ne peux pas avoir ce que j'aimerais dans la vie de tous les jours j'aime en rêver la nuit au moins j'ai la vague impression que je n'ai absolument pas tout perdu et c'est déjà une excellente chose, je le pense en tout cas. Alors, lorsque je vins à entendre les mots de Gavin j'acquiesce en entendant ses mots tout en me mordillant la lèvre inférieure quelque peu mal à l'aise quant à tout ceci. « Je ne veux pas vous dérangez, il est clair que vous avez raison alors si vous vous n'êtes absolument pas dérange par tout ceci... D'accord. » Répondis-je finalement tout en rougissant pas mal quelque peu gêné quant à tout ceci. J'aime pas ça faire mon profiteur et encore moins chez une personne que je viens à peine de rencontrer, je trouve que c'est un peu abusé d'agir de la sorte et de s'imposer mais bon, ce n'est pas comme si c'était moi qui avais dis que j'avais faim. Non, là à la limite c'est lui qui a proposé limite même ordonné que je mange alors bon de mon point c'est déjà un peu mieux... Alors, lorsqu'il vint à me parler du jus je souris en entendant ses mots puis j'acquiesce une fois encore. « Et bien c'est plus que réussi. » Dis-je d'une voix douce tandis que je relève la tête et le fixe longuement tout en fixant aussi la petite avec admiration, elle est tout bonnement magnifique, il a de la chance d'être père, vraiment...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Mer 28 Sep - 0:01
Dans un premier temps, je ne sus pas trop comment prendre les propos du jeune homme. D’un côté, j’avais l’impression qu’il réitérait le fait qu’il ne voulait pas déranger, mais que d’un autre côté, il me donnait raison. Peut-être que j’étais plus fatigué que je ne le pensais, mais dans un premier temps, je ne sus pas trop déterminer s’il me donnait raison parce que j’avais dit qu’il se devait de mander un petit quelque chose, ou bien parce que j’avais dit qu’il pouvait faire ce qu’il voulait concernant ce fait. Pour sûr, je devais être un peu trop fatigué, mais aussi quelque peu perturbé par tout cela en même temps, parce qu’au bout du compte, je décidai de ne rien dire, utilisant limite le fait que je devais reporter mon attention sur Dakota pour me sauver de cette discussion que je jugeais à présent délicate, alors que nous ne faisions que parler de nourriture. M’imposais-je un peu trop pour le coup ? Peut-être n’était-il pas nécessaire de poursuivre dans la lancée de la veille, compte tenu que maintenant, il semblait aller mieux ? Ne sachant pas trop quoi faire de ce côté, outre me trouver pathétique, je continuai à réfléchir tant bien que mal, même si à un moment donné, il me fallut le considérer de nouveau au moment où il me parla du fameux jus. Encore une fois, un sourire fut suffisant comme réponse à mon avis, même si je savais qu’au fond, c’était trop peu. Vraiment, il me faudrait dire quelque chose à un moment ou un autre, parce que ça ne marcherait pas. Ferais-je mieux de le confronter directement par rapport à hier soir ? Je considérais la question un peu plus sérieusement à présent, je ne pouvais pas le nier, mais je compris que je ne me sentais pas vraiment prêt pour le coup. Soupirant à ma propre lâcheté, je choisis de finalement dire:  « Qu’est-ce que je peux t’offrir d’autre ? » Stratégiquement, j’étais resté vague dans mon propos, me disant que si jamais il ne m’avait pas donné raison pour manger plus tôt, alors je ne paraitrait pas complètement idiot, et si c’était le cas, encore une fois, je sauvais mes arrières. Parce que clairement, dans l’instant présent, je ne savais faire mieux que de rester en mode survie, même si bien sûr, cela ne me plaisait pas du tout, d’autant plus que ça ne me ressemblait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Ven 30 Sep - 14:29
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

A l'évidence la situation est tout autant gênante pour lui que pour moi, j'arrive à voir son malaise sur son visage et pour le coup je dois bien avouer que je me sens mal de le gêner de la sorte. De base, je n'aime pas trop gêner les gens et encore moins m'imposer c'est un peu pour cette raison qu'au début je refusais de manger quoi que ce soit parce qu'en définitive être un squatteur ce n'est définitivement pas mon truc. Maintenant bon, je pense que pour le coup le mieux à faire pour moi est de manger comme il me l'a longuement fait comprendre en insistant pour que je déguste un petit quelque chose. Bien évidemment je sais qu'il a raison, étant dealeur je sais très bien qu'après avoir touché à la drogue il est important de manger quelque chose. La drogue, une fois que l'effet s'est dissipé ça nous rend un peu plus faible qu'à la normale et même si une nuit entière s'est écoulée je demeure d'autant plus fable et même si cette perspective d'avoir abusé de sa gentillesse ne me plaît pas je dois bien reconnaître qu'il a entièrement raison. Je ne peux me résoudre à rentrer chez moi sans avoir mangé quoi que ce soit et puis autant que j'ai un minimum de couleurs sur ma gueule sinon Sandra va se poser des questions et autant le dire tout de suite, je n'en ai pas envie. Depuis toutes ces années je garde le secret concernant mon gagne pain alors autant que le secret demeure dans mon crâne et qu'elle ne sache rien. Ouais, Gavin a raison, je dois me nourrir, je n'ai pas le choix, alors, lorsqu'il vint à me demander ce que je souhaite j'affiche un petit sourire gêné sur mes lèvres. « Je veux bien des céréales s'il vous plaît... » Répondis-je finalement d'une voix douce tout en le scrutant intensément n'osant rien dire de plus. Dans l'idée là j'aimerais juste être aussi petit qu'une fourmis et que plus personne ne me voit tant je me sens honteux d'abuser autant de son hospitalité... Mais quel con... Mais quel con j'ai été hier !!!

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Mer 5 Oct - 16:18
D’une façon encore plus évidente que je ne l’aurais cru dans un premier temps, la réponse de Jayce eut pour effet de me rassurer, voire même de m’amuser quelque peu, même si je ne le montrai pas. En effet, je ne voulais pas vraiment le mettre encore plus inconfortable qu’il me semblait l’être en ce moment, et puis, cela ne voulait pas dire que pour autant, j’étais persuadé que tout irait bien à partir de cet instant et que j’allais être capable de lui parler ouvertement de ce qui s’était passé la veille. Non, je n’en étais pas encore là, j’avais l’impression d’être bien loin d’en arriver à ce point, même si je savais bien que je devrais m’en approcher à un moment ou un autre, visiblement plus rapidement que je le voudrais si je voulais le confronter avant qu’il passe la porte. Après tout, qui sait, peut-être que je ne le reverrais pas par la suite ? Étrangement, à cette idée, je ne savais pas si je pouvais m’en réjouir. Pour mon bien-être concernant mes anciens démons, ce ne serait pas une mauvaise chose, mais depuis notre première rencontre, quelque chose m’intriguait chez lui, même si je ne saurais pas mettre le doigt dessus. Après, je ne pouvais pas nier que ce qui s’était passé la veille m’avait quelque peu refroidi, mais sinon, il y avait quand même ce quelque chose qui n’avait rien à voir avec ses goûts similaires à ceux de ma fille pour le petit-déjeuner, d’où mon amusement précédent. Décidant au bout du compte de garder le silence pour le moment, j’attrapai le contenant de céréales qui se trouvait sur la table, pris un bol, et j’en servis ce que je pensais être une portion raisonnable dedans. C’était le genre de céréales plutôt simple, avec des petits fruits dedans. Dakota les adorait, mais après, puisque je n’étais pas totalement persuadé que ce soit le cas de Jayce, je décidai de les lui donner ainsi, en précisant:  « Le lait est juste là, et si elles ne conviennent pas, il y en a d’autres dans le garde-manger. » J’avais jugé préférable de ne pas lui poser la question précédemment, comme si je craignais qu’il hésite de nouveau. Était-ce vraiment stratégique ? Je ne savais pas trop, mais la chose étant faite, il me restait qu’à attendre pour voir si cela convenait, même si je ne m’en faisais pas trop, parce que je n’écartais pas la possibilité de les manger moi-même si celles-ci ne lui convenaient pas, puisque moi-même j’avais appris à aimer les céréales depuis la naissance de ma fille qui, elle, ne jurait que par ça le matin depuis quelques semaines, comme elle le prouvait en mangeant avec un plaisir évident.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Jeu 6 Oct - 20:48
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Pour être tout à fait honnête les céréales pour le petit-déjeuner je n'en consomme que très rarement, en fait moi ce que j'adore manger au petit-déjeuner ce sont les petits-déjeuners à l'américaine genre des œufs au plat avec du bacon, un jus de fruits et puis un peu de fromage. Bon, il m'arrive également de déguster les petits-déjeuners américain sucrés c'est à dire des pancakes avec du sirop d'érable dessus, du jus de fruits, un fruit de saison et puis voilà. Tout dépend, vu que ce n'est pas moi qui cuisine étant donné que la cuisine et moi ce n'est pas une bonne idée du tout et bien je laisse Sandra s'occuper de ça et donc de décider ce que nous mangerons le matin entre le sucré et le salé. Il vaut mieux que je mange énormément de le matin étant donné que je n'ai pas vraiment le temps de manger le midi et j'ai pas forcément non plus la possibilité d'aller en ville m'acheter un sandwich ou un truc dans le genre. C'est assez surprenant à dire mais il y a beaucoup plus de clients qui viennent voir les dealeurs la journée. On croirait pas comme ça mais pourtant c'est l'entière vérité et c'est assez amusant, même logique quand on y pense. Après tout, lorsque les gens bossent et bien les petits camés viennent voir les dealeurs de jour et voilà ni vu ni connu. Tandis que s'ils viennent le soir c'est plus prévisible, après, je dis pas il n'est absolument pas rare que je vois des petits camés le soir pour une petite dose de ceci ou de cela. En soit, plus rien ne m'étonne venant des camés, quand ils ont besoin ils viennent et puis c'est tout, ça s'arrête là. Donc oui, le plus compliqué dans toute cette histoire c'est de réussir à tenir debout quand on a faim et également de bien se planquer pour pas se faire arrêter par les flics. Mais sinon à part ça tout va bien, je ne vais pas dire, je déteste mon gagne pain mais du moment que ça me permet de me nourrir et de nourrir ma petite sœur c'est tout ce qui compte à mes yeux. Alors, tandis que je pose mon regard sur Gavin j'acquiesce en entendant ses mots et attrape le bol de céréales qu'il m'a donné tout en affichant un petit sourire. « Je n'ai jamais goûté de ces céréales mais elles ont l'air délicieuses, je vais goûter du coup. » Répondis-je avec un petit sourire tout en attrapant la bouteille de lait puis je verse un petit peu de lait dans le bol et déguste les céréales qui sont effectivement très bonnes. « J'adore ! » Lâchais-je d'une voix douce tout en fixant longuement Gavin avec un petit sourire sur mes lèvres...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Lun 10 Oct - 2:17
Je ne fus pas vraiment étonné d’entendre Jayce m’avouer qu’il ne connaissait pas les céréales que je venais de lui donner. Non pas parce que je pensais qu’il était idiot, mais parce que je savais mes goûts un peu plus raffinés que la normale des gens. Je n’avais pas pour habitude d’être prétentieux ou quelque chose du genre, mais disons que je préférais de loin les aliments qui me semblaient aussi naturels que possible à ces boîtes qui semblaient contenir tout sauf de la véritable nourriture. Voilà pourquoi mes choix étaient un peu plus arrêtés, mais je ne pensais pas que cela faisait de moi quelqu’un de prétentieux pour autant. En fait, limite, c’était moi qui se sentait peu normal dans le cas présent, parce que j’en venais à me dire que si jamais cela ne lui plaisait pas, c’était moi qui serait pointé du doigt pour mes goûts un peu étranges ou un truc du genre. Heureusement, ce ne fut pas ce qui se produisit. Au bout du compte, Jayce ne tarda pas à me dire que celles-ci étaient délicieuses, m’arrachant un sourire qui se voulait sincère, un des premiers depuis qu’il s’était levé, j’en avais l’impression. Et je réalisai lentement, mais sûrement, que je préférais de loin ce genre de situation à ce malaise qui semblait s’être bien installé entre nous depuis la veille. Je savais bien qu’il ne serait pas possible de faire fi de cela comme ça, pour un bol de céréales, mais disons que cela me rassurait quelque peu, pour le moment en tout cas. Enfin, ce fut suffisant pour que je dise, toujours aussi amusé par la réaction du jeune homme:  « C’est à la petite demoiselle juste ici qu’il faut dire merci. » sans m’étaler vraiment sur le fait que si ça n’avait pas été de la présence de Dakota, pour sûr, jamais je n’aurais été du genre à manger des céréales. Mais là, elle m’avait influencée, fort probablement sans même s’en rendre compte. Là, elle se contentait juste de nous regarder, toujours aussi souriante, sa cuillère entre les mains, prête à certainement faire des ravages avec celle-ci. Décidant de reprendre le contrôle de la situation, je la lui repris, puis je lui préparai une nouvelle bouchée qu’elle mangea avec toujours autant d’appétit avant d’attraper sa bouteille et de boire une gorgée de son contenu. De mon côté, je profitai de la situation pour imiter les autres et me servir un bol à mon tour, me disant que tant qu’à y être, il valait mieux que je mange moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Mar 11 Oct - 14:11
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

M'imposer chez une personne ce n'est pas mon truc ça ne le sera sans doute jamais étant donné que je considère que s'imposer ainsi chez quelqu'un alors qu'on a absolument rien à foutre chez cette personne clairement je n'aime pas ça. Cependant, je ne vais pas mentir passer du temps avec Gavin cet homme beau comme pas permis ainsi que sa petite fille ça n'a pas de prix. Heureusement que sa femme n'est pas là sinon je me sentirais sérieusement mal à avoir de la tendresse pour son mari et m'imaginer à la place de cette nana. Visiblement la vie est de mon côté aujourd'hui et m'a mit uniquement sur le chemin de Gavin et de sa petite fille. Je ne vais pas m'en plaindre, Gavin est tout à fait agréable et sa fille est vraiment magnifique, il ne peut pas le cacher que c'est sa fille, elle lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Moi aussi un jour j'adorerais avoir des gosses mais bon je sais qu'en vue de mon gagne pain l'enfant serait plus malheureux qu'autre chose puis être le petit enfant de mafieux ça n'a rien d'excitant ou d'honorable. En soit c'est plus une honte qu'autre chose, mais ce n'est que mon point de vue sur la chose. Fort heureusement pour moi cette histoire de mafia ne s'est pas spécialement ébruitée, enfin à l'époque si, énormément, mais à l'heure actuelle ça va, les gens semblent avoir oublier si je puis dire ainsi. S'ils ont peur d'éventuelles nouvelles horreurs qui pourraient se produire à nouveau ils n'en disent rien. Ce qui est une bonne chose d'ailleurs car ce sont les genres de sujets dont j'évite de parler tant ça me fait flipper au plus haut point. Alors, tandis que je soupire à cette pensée je pose mon regard sur le magnifique brun tout en acquiesçant à ses mots. « Oui vous avez raison ! » Lâchais-je d'une voix douce tandis que je repose la cuillère et fixe ainsi que sa petite à tour de rôle. « Et bien merci petite demoiselle. » Dis-je d'une voix enjouée à la petite fille qui me fixe longuement et affiche un petit sourire sur mes lèvres, qu'elle est belle, j'aimerais tellement en avoir une aussi mais bon en vue de mon attirance inquiétante envers la gente masculine ça va être compliqué voir même impossible que j'ai un enfant un jour ou l'autre et c'est très triste...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Matthew Bomer
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Inscription : 20/08/2016
Messages : 31
Multi-compte(s) : je ne suis pas encore schyzo.
Age : Trente-cinq ans
Activité(s) : Styliste & Propriétaire de la ligne de vêtements S.G.M. Designs
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Gavin McCoy
Membre aux petits oignons
Lun 17 Oct - 21:31
Au moment où Jayce en vint à s’adresser à Dakota pour la remercier pour le choix de céréales, je me rendis compte, de façon quelque peu idiote, je le concevais, que c’était la première fois que tous les deux interagissaient et que d’un point de vue extérieur, c’était limite mignon. Enfin, ce point de vue extérieur qu’était le mien était, je devais l’admettre, quelque peu biaisé, compte tenu du fait que je jugeais que tout ce qui avait à trait avec ma fille était définitivement trop mignon, mais quand même, je ne sus aire autrement que de sourire largement en voyant Jayce se prendre au jeu avec la petite, mais surtout voir cette dernière la regarder d’abord d’un air intrigué, mais finalement en lui servant un air tout aussi enjoué. Bien sûr, elle était trop jeune pour lui répondre avec des mots, mais elle réussit quand même à lui faire savoir quelque chose dans son langage enfantin, en agitant sa cuillère avec un sourire. Pendant un instant, je m’émerveillai de la réaction, puis je redevins soudainement un père un peu plus prudent et je m’approchai pour l’encourager à prendre une nouvelle bouchée de ses céréales, non pas parce que je craignais qu’elle se blesse ou blesse quelqu’un, mais pour pas qu’elle se mette à taper si fort sur son plateau que le bol de céréales se retrouve par terre ou quelque chose comme ça. Heureusement pour moi, celle-ci mordit à l’appât bien rapidement, même si cela n’enleva rien au fait que j’avais bien compris son enthousiasme, ce qui me fit dire, au moment où je tournai la tête vers Jayce:  « Elle t’aime bien, je crois. » sachant bien que c’était là une vraie banalité, comme lorsque je lui avais servi ses céréales, mais au bout du compte, les banalités, je pouvais bien m’y faire. C’était juste dommage que clairement, ça ne resterait probablement pas ainsi éternellement, peut-être que ce n’était qu’une étincelle, quelque chose qui ne se reproduirait jamais, même si au fond, je venais limite à me dire que je n’avais pas envie que ce soit pour une fois, mais malheureusement, j’étais bien placé pour faire en sorte que ce ne soit pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Célébrité : Ash Stymest ce mannequin parfait...
Crédits : Avat' Merenwen ; Sign' Emi Burton ; Gif's Tumblr & GekkuNeko
Inscription : 20/08/2016
Messages : 102
Multi-compte(s) : Gaël, ce petit coiffeur...
Age : 25 ans mais bon on m'en donne facilement dix-huit ..
Activité(s) : Je suis dealeur, un métier difficile, c'est certain mais bon parfois nous n'avons pas le choix...
Membre aux petits oignons
Voir le profil de l'utilisateur




Jayce Roussel
Membre aux petits oignons
Jeu 20 Oct - 13:29
Jayce & Gavin
Un merci ne sera jamais suffisamment fort..

Enfant, petits êtres humains que j'adore, ils sont tellement mignons et tellement doux et gentils c'est difficile de leur en vouloir pour quelque chose, même lorsqu'ils font une bêtise plus grosse qu'eux. Moi, en tout cas, je sais que face aux enfants ou encore les bébés je fonds littéralement et n'arrive plus à me contrôler, pourtant, la majeure partie du temps j'arrive à être quelqu'un de calme et naturel mais là face aux enfants je suis une toute autre personne. Peut-être est-ce parce que je sais que des enfants je n'en aurais jamais tout d'abord face à mon statut d'homosexuel mais également voir même surtout qu'il faut avoir envie de tomber sur un mec comme moi et de coucher avec lui déjà et en plus de lui faire un gosse. Fin bon, je reste aussi puceau donc d'une manière ou d'une autre je suis dans la merde et même si je sais très bien que tout ceci est réel même si je refuse parfois d'y croire et bien si c'est la réalité, je suis gay, seul et puceau, un petit puceau de dealeur à la con qui se doit avant toute chose de s'occuper de sa sœur avant de penser à lui-même ainsi qu'à se trouver un mec. Oui, ma vie n'est clairement pas facile mais je ne regrette rien, au bout du compte ma vie est comme elle est, je la prends comme elle vient qu'importe ce qu'il se passe j'assume ce que je fais c'est ainsi. Alors, tandis que je soupire à cette pensée je pose mon regard sur Gavin et sa fille puis j'acquiesce en entendant ses mots. « J'adore les enfants, je suppose que les enfants arrivent à ressentir quand ils sont aimés ou non. Et du coup vu qu'elle voit comment je la fixe et tout elle doit bien se douter que je ne lui veux aucun mal. » Dis-je d'une voix douce avec un petit sourire émerveillé parfaitement dessiné sur mes lèvres tandis que j'attrape ma cuillère et mange un petit peu de céréales. Puis je la repose et fixe intensément Gavin avec un sourire incrusté sur mes lèvres fines. « Elle a quel âge ? » Demandais-je d'une voix douce à Gavin tout en continuant à fixer la petite fille ainsi que son papa présent à côté du petit ange...

_________________
Jayce Samuel Roussel
« Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence. »
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[Gayce#1] Un merci ne sera jamais suffisamment fort...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» Plus rien ne sera jamais comme avant. {Leah}
» [Année 2021 - 2022] La haine ne sera jamais une part de l’amitié ! [Anoushka & Keagan]
» [Libre] Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCRE-SALE :: Douce France :: Région Bretagne-
Sauter vers: