SUCRE-SALE



 

 :: Douce France :: Mont-de-Rousset :: Quartier Ouest :: Rue Commerçante :: Café du Théâtre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

never give up + ft. marion

avatar
I'm Hugo Charpentier
Membre aux petits oignons
Membre aux petits oignons
Bonjour, j'ai écrit : 29
messages depuis que je me suis inscrit, le : 10/08/2016
Célébrité : uc
Multi-compte(s) : pas encore schyzooo
Activité(s) : Serveur, plongeur, vendeur
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Aoû - 11:56
Comme toujours, les jumelles avaient encore fait des leurs à la maison et l’une d’elle avait fini par débarquer chez moi à 1h du matin suite à une dispute avec notre père. En ce moment c’était régulier et quand ce n’était pas l’une, c’était l’autre qui pointait le bout de son nez, comme si j’étais leur hôtel particulier. Elles étaient jeunes encore, des gamines pas encore majeur mais qui depuis leur 16 ans et l’obtention de leur permis de conduire en faisait baver à mon père et à ma belle-mère. Toujours en conflit et sur la défensive. De toute la famille, j’étais un des seul à qui elle parlait encore correctement et j’en profitais pour essayer de les calmer, de les remettre sur les droits chemin. Les crises de gamines pourries gâtées, il fallait que ça se termine.

Ce matin comme bien souvent je ne prenais mon service en tant que plongeur qu’à 11h donc j’avais le temps de flemmarder en ville, de me promener et avec un soleil pareil, je ne voulais qu’une chose c’était boire un café en terrasse avant le véritable début de la journée. Il était donc 8h30 à peine lorsque je sortais de chez moi en laissant ma sœur dormir sur le canapé une couverture enroulée autour d’elle. Il était encore tôt mais le ciel prévoyait déjà une journée chaude & ensoleillé, tout ce que j’aimais. Lunette de soleil sur le nez, il me fallut quelques minutes pour me rendre sur la terrasse d’un café réputé de la ville. Tirant une chaise dans le but de m’assoir, j’aperçu quelques mettre plus loin une jolie brune que je connaissais bien. Un sourire aux lèvres, je replacer la chaise et avançais de quelques mètre pour m’installer juste à côté de la table qu’occuper Marions Chapuis. Tirant la chaise, je m’asseyais tout en l’abordant. « Bonjour, ça dérange si je me mets à la table à côté de la vôtre ? » Je ne la voyais pas me dire non mais attendais quand même ça réponse. Surtout que depuis mon dernier plan, je n’avais pas eu le temps de m’excuser : c’était l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Marion Chapuis
Administrateur en robe des champs
Administrateur en robe des champs
Bonjour, j'ai écrit : 240
messages depuis que je me suis inscrit, le : 17/06/2016
Célébrité : Nina Dobrev
Multi-compte(s) : Sophie, Jeanne, Anaïs et Thomas
Activité(s) : Propriétaire de la boutique "Au toutou gourmand"
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Aoû - 11:16
Ce matin-là, j’avais débuté ma journée de travail très tôt. Depuis plusieurs jours, j’étais constamment sur les nerfs, à fleur de peau. Je savais pourquoi, j’avais accepté un rendez-vous, rien de bien romantique puisque nous devons aller au cinéma, mais j’avais accepté de voir quelqu’un, alors que je disais haut et fort que je n’étais pas prête à me lancer dans une nouvelle histoire. Et ce quelqu’un, et bien, il n’est jamais venu au rendez-vous. Bizarrement, je n’en suis pas surprise, on peut pas faire confiance aux hommes, ils sont tous pareil. Il m’avait semblé différent pourtant, comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences, j’aurais dû me méfier. Après, qu’il n’est pas pu venir, en soit, ça peut arriver, mais la moindre des choses aurait été de prévenir. Au lieu de ça, j’ai eu droit à un lapin et je déteste les lapins. Je ne parle pas de ces petites bestioles aux grandes oreilles, eux, ils sont adorables, surtout quand ils bougent leur petit nez. Non, je parle bien de sa non venu à notre rendez-vous. Le coupable ? Hugo Charpentier. J’avais engagé ce séduisant jeune homme à la boutique, mais j’avais été obligé de mettre un terme à son contrat après sa période d’essais. Contrairement à ce que mon père pensait, il ne m’avait pas mangé toute cru lorsque je lui avais fait par de ma décision ; oui comme il est plus âgé que moi mon père pensait qu’il en profiterait pour se montrer grossier. Il n’a pas été désagréable, c’est même tout le contraire puisqu’il m’avait laissé son numéro de téléphone ! sauf que, bien sûr, n’étant pas prête pour une nouvelle histoire, je l’avais « oublié » sous une pile de dossiers. Mais Hugo est revenu à la charge, plusieurs semaines plus tard, j’ai d’abord refusé, et finalement j’ai accepté. Et bien sûr, aujourd’hui, je le regrette. Enfin bref, comme j’ai débuté ma journée de travail très tôt, je profite que mes employés soient arrivés pour m’octroyer une pause bien méritée. Ils savent très bien gérer la boutique sans moi et puis, tous les gâteaux son prêt à être vendus. Je sirote donc un café tranquillement au Café du Théâtre lorsqu’une voix m’interpelle. Je lève le nez. Hugo. Je joue de malchance, décidément, quoique peut-être va-t-il s’excusé pour m’avoir posé un lapin. « Je pourrais dire non, mais ça serait mal poli de ma part, les chaises sont à tout le monde ! » dis-je, en réponse. Je n’ai pas été froide ni quoique ce soit, mais je ne tiens pas à ce qu’il croit que je m’en fiche. Il n’empêche, les chaises ont beau être libres et à tout le monde, le café est désert, il aurait pu s’assoir n’importe où.

_________________

MARION CHAPUIS

Texte en construction. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Laurent Marion [Tremere]
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCRE-SALE :: Douce France :: Mont-de-Rousset :: Quartier Ouest :: Rue Commerçante :: Café du Théâtre-
Sauter vers: